le blog

chargement en cours...

PORTRAIT DE FREELANCE – Audrey Anselmoz, social media manager freelance

Comme chaque mois, nous vous proposons une nouvelle interview de freelance. Cette fois-ci, vous découvrirez Audrey Anselmoz, social media manager en Espagne. Portrait.

 

Peux-tu te présenter et nous parler de ton activité de freelance en quelques lignes ?

AA. J’ai 33 ans, je vis à l’étranger depuis plus de 8 ans et je suis actuellement à Madrid, Je travaille comme Social Media Manager freelance depuis bientôt un an.
Mon métier consiste à créer des stratégies social media pour des entreprises de différents secteurs. Je les mets, ensuite, en place sur les réseaux sociaux. J’aide ainsi mes clients à avoir plus de visibilité, à faire connaître leurs produits ou services, à maintenir le lien avec leurs communautés respectives…
Je propose également de la rédaction web optimisée SEO. Je réalise aussi régulièrement des missions d’influencer marketing.


Quel est ton parcours professionnel et /ou universitaire ?

AA. Mon parcours est super chaotique. J’ai débuté par une licence de Communication, spécialisée en Journalisme. Puis, j’ai fait une maîtrise d’évènementiel culturel. J’ai ensuite cherché du travail sans succès donc j’ai décidé de reprendre mes études avec un master d’évènementiel loisirs et sports. J’ai eu l’opportunité de faire un erasmus en Espagne, à Bilbao, qui a changé ma vie. Pour ne pas avoir à retourner à vivre en France, je suis passée à un master d’European Tourism Management. Après la Hollande, j’ai fini mes études à Madrid et je suis retournée à Bilbao.
J’ai trouvé un job de prof de français pour des entreprises, qui devait être temporaire mais ça a duré 3 ans... J’en ai eu marre de faire un taf répétitif, mal payé, avec des revenus hyper irréguliers, des horaires horribles et des élèves pas vraiment intéressés.
J’ai donc décidé de reprendre mes études et j’ai étudié un master de community management. Après 2 ans comme salaríee, je suis devenue freelance. Et je vais bientôt fêter ma première année.
 

Quelles ont été tes principales motivations à te lancer comme freelance ?

AA. J’ai toujours eu envie d’avoir mon propre business, de monter quelque chose qui soit à moi. Je suis une personne très indépendante, qui a besoin de beaucoup de liberté. J’aime organiser mon temps, voyager… donc le salariat n’était pas l’idéal pour moi. J’avais aussi envie de pouvoir rentrer plus souvent en France pour voir ma famille et mes amies.
De plus, comme j’ai toujours fait plus jeune que mon âge, dans tous les emplois que j’ai eu depuis mes 19 ans, j’ai toujours eu l’impression que personne ne me prenait au sérieux, comme si j’étais une éternelle stagiaire. Et quand tu es une femme, c’est pire.
Le statut de freelance te positionne directement comme expert de ton secteur. J’avais aussi envie de pouvoir choisir mes clients pour travailler sur des projets qui me plaisent et sur lesquels je puisse me donner à 100%.
 

Sur quels types de missions travailles-tu habituellement ? Sont-elles plutôt courtes ou longues ? Dans des secteurs d’activité particuliers ?

AA. Les missions dépendent beaucoup du client. Elles peuvent être très courtes, surtout dans la rédaction web. La durée maximum de mes contrats en community management durent 6 mois renouvelables. Je me spécialise dans le secteur touristique mais mes clients viennent d’industries variées : communication, décoration, mode, bien-être...
 

Comment se déroule ta journée type ? Quels sont tes petits rituels ?

AA. Le matin, je débute toujours par un bon petit déjeuner et 15 minutes sur Duolingo. J’apprends l’italien et le portugais. J’ai une obsession pour les langues^^ Je pars ensuite travailler à Google Campus, j’y suis bien plus productive que chez moi. J’y passe la matinée à travailler. Puis, je rentre chez moi pour travailler quelques heures. À 21h max, j’essaie de terminer de bosser et de profiter de mes collocs, de regarder une série… J’ai du mal à décrocher en général.
 

Peux-tu terminer la phrase « La mission que je rêverais d’avoir, c’est » ?

AA. De travailler pour une destination touristique. J’adore voyager et mettre en valeur une destination que j’apprécie, ce serait vraiment top.


Comment vois-tu ton activité de freelance à environ trois ans ?

AA. J’aimerais bien avoir 1 ou 2 employés. C’est important pour moi de créer de l’emploi. J’espère aussi pouvoir être digital nomad, au moins quelques mois par an.
 

Quels conseils donnerais-tu à une personne qui souhaite devenir freelance ?

AA. Je lui conseillerais d’économiser pour vivre au moins 6 mois sans rentrée d’argent, et de mettre en place une stratégie de communication pour la démarrer avant de devenir officiellement freelance. C’est une des erreurs que j’ai faite : ne pas avoir anticipé.
Les contacts aussi sont très importants. Il faut vraiment essayer de rencontrer du monde (offline et online). On ne sait jamais d’où va arriver le travail ;)

 

Merci à Audrey Anselmoz, social media manager en freelance, d’avoir bien voulu se prêter au jeu de l’interview. Vous aimeriez, vous aussi, être interviewé par nos soins ? N’hésitez pas à entrer en contact avec nous… Et à très vite pour de nouveaux portraits sur Réseau-Freelances !

 

Son site web : www.audrey-anselmoz.com
Son Pinterest : https://www.pinterest.es/audreyanselmoz/
Son Instagram : https://instagram.com/audrey.anselmoz
Son Twitter : https://twitter.com/bonsvoyagesetc
 

 

vous aimez cet article ?

Leslie M.

le 19/05/2019

Discussion

    pas encore de discussion, démarrez en une !se connecter